Conférence du 15 juin - L' Apnée du sommeil

Publié le par alou

EXTRAITS DE LA CONFERENCE DU DOCTEUR B.PETELLE LE 15 JUIN 2012 A L’ARGR

 

C’est devant un auditoire de 20 personnes que le Docteur Boris PETELLE avait mis sa compétence dans de nombreux croquis et explications pour vulgariser auprès de nous les phénomènes d’apnée du sommeil, c'est-à-dire les obstructions pharyngées répétées survenant pendant le sommeil empêchant l’air d’aller aux poumons, rappel : le temps de sommeil correspond à environ 1/3 du temps de vie d’un individu !

Il nous a entretenu ensuite sur les différentes solutions permettant de soigner ces phénomènes où 80% des patients malheureusement s’ignorent (cf un iceberg).

Il ressort de cette conférence que :

  •  

  • L’on ne fait pas d’apnée si l’on ne ronfle pas
  •  

     

  • L’apnée est souvent responsable d’une somnolence diurne excessive (15 à 20% de la population en est sujet ce qui est très dangereux pour les conducteurs ou chauffeurs routiers, le risque en cas d’accident de la route avec apnée étant 7% supérieur), c’est également un facteur de risque important d’apparition de maladies cardiovasculaires.
  •  

D’où l’importance de diagnostiquer très tôt les phénomènes d’apnée.

3 types de traitements

ont été ensuite décrits par le Docteur pour le combattre :

  1.  

  2. Ventilation en pression positive continue (PPC)
  3.  

     

  4. Traitement chirurgical
  5.  

     

  6. Solution mécanique
  7.  

    plus efficace surtout chez les patients plus jeunes (80% des résultats >0) qui consiste à faire une orthèse d’avancée mandibulaire permettant d’élargir les voies aériennes respiratoires supérieures par utilisation d’un appareil/orthèse visant à déplacer les mandibules/mâchoires l’une par rapport à l’autre mais nécessitant la collaboration de 3 spécialistes : 1 ORL, 1 orthodontiste et 1 spécialiste du sommeil. par reprise et re-conformation de certaines parois nasales ou buccales (élimination des hypertrophies), qui peut être envisagée mais la guérison à 100% n’est observée que dans moins de un cas sur deux ! qui est le traitement de base de l’apnée du sommeil mais qui n’en est pas la panacée car 15% des patients le refuse d’emblée et 30 à 35% l’abandonneront dans le temps car plus ou moins difficile à supporter pendant le sommeil (position, bruit…)

Le Docteur Boris PETELLE a ensuite répondu brillamment à une quinzaine de questions posées par l’auditoire concerné par les phénomènes d’apnée du sommeil avant de continuer un peu plus longuement l’entretien/la consultation autour d’un pot amical et convivial au bar de l’ARGR.

En conclusion, très bonne conférence même si le nombre de participants était un peu réduit (Juin, Vendredi ?)

 

Georges Duval Juin 2012

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article